Quand on veut on peut!

ECO_3586

S’il y a une maxime qu’à peu près tout le monde réussi à faire dans sa vie sans même s’en apercevoir c’est bien celle-là, et pourtant…
Le fonctionnement est simple. Lorsque quelqu’un veut vraiment réussir quelque chose, il fait tout ce qui est en son pouvoir, toutes les actions qu’il peut, afin de réaliser ce qu’il désire. Toutes ses pensées, son focus, sont dirigées non pas seulement vers ce qu’il veut faire, mais surtout sur le résultat final de ce qu’il veut obtenir. À partir de cette vision, il va poser les actions nécessaires dans l’ordre voulu, étape par étape, pour réaliser ce qu’il veut jusqu’à la fin. Même s’il rencontre des difficultés, la vision, et le désir du résultat final qu’il ressent, va la pousser à continuer coûte que coûte.
Si vous regardez dans votre propre vie, vous pourrez constater, qu’à chaque fois que vous avez réussie quelque chose, vous avez agi de cette façon. Vous avez pensé, désiré, cru en vous, en la possibilité de réaliser ce que vous vouliez, vous êtes passés à l’action, et même s’il y a eu des embûches vous n’avez jamais cessé de désirer ce que vous vouliez au final. Chaque fois que vous avez réussi vous avez agit de la même façon. Et aussi chaque fois que vous n’avez pas réussi, vous avez aussi agi de la même façon. Non pas comme vous agissez lorsque vous réussissez, mais de la même façon que vous agissez lorsque vous ne réussissez pas. Je m’explique.
Lorsque vous n’avez pas réussi, vous avez pensé, cru, et agis exactement en contraire de ce que vous avez fait lorsque vous réussissez. Même plus, vous avez, en fait agi de la même manière, que lorsque vous avez réussi, mais en pensant négativement la place de penser positivement.
Exemple; lors d’une réussite, vous pensez et vous répétez surement dans votre esprit, je suis capable, je vais réussir, je peux le faire, etc. Tout en ressentant la force de votre désir. Lorsque vous ne réussissez pas, vous répéter peut-être dans votre esprit, c’est difficile, je ne sais pas si je vais réussir, je ne suis pas certain que je sois capable, etc. Tout en ressentant cette fois le doute, la peur et la crainte et là, est toute la différence. Si nous répétons avec insistance la même chose assez longtemps, notre système de croyances adopte ce que nous répétons, et cela devient une croyance active dans notre vie. Puisque chaque croyance est accompagnée d’une émotion, parce que nous ressentons ce que nous croyons, c’est ce qui devient la réalité de notre vie.
Tout ce que vous pensez avec constance et que vous ressentez devient votre réalité. Que ce soit pour réussir ou non, c’est toujours votre capacité de ce que vous pensez qui sert de levier, à ce qui va se passer. Le résultat final de tout ce que vous pouvez désirer, est un rapport direct avec votre capacité d’être constant dans ce que vous pensez et ressentez.
C’est ce qui fait la force de ce que vous êtes, et de tout ce que vous pouvez réaliser.

Marc Ducasse

Les commentaires sont fermés.